Lutte anti-dopage dans le monde des course hippiques

Rédigé le 30/03/2022
Hippodrome de Castéra-Verduzan

Alors que la lutte anti-dopage est au coeur de l'actualité des courses hippiques, l'Hippodrome de Castéra-Verduzan vous emmène dans le laboratoire dédié aux contrôles antidopages.  Qui contrôle quoi ? Peut-on refaire une analyse, si celle-ci est contestée ?  Les chevaux sont-ils les seuls à être controlés ?

Autant de questions auxquelles l'Hippodrome de Castéra-Verduzan va apporter une réponse !



Le lieu des analyses :

Cinq laboratoires dans le monde sont impliqués dans la recherche de produits dopants  : 
• (Australie) Racing Analytical Services Limited
• (France) Laboratoire Des Courses Hippiques
• (Angleterre) LGC Group, Sport & Specialised Analytical Services
• (Hong Kong) Hong Kong Jockey Club Racing Laboratory
• (USA) Kenneth L. Maddy Equine Analytical Chemistry Laboratory, University of California at Davis

Ces cinq laboratoires sont les référents officiels de la Fédération internationale des Autorités Hippiques des Courses de Galop, et sont à la pointe de la technologie utilisée dans la recherche antidopage. En France, le Laboratoire de Course hippiques est installé à Verrières-le-buisson en région parisienne.


Le travail du Laboratoire de Course hippiques est conséquent : 

en effet, c'est environ 35 000 prélèvements à analyser par an, provenant en majorité des courses de trot et de galop. On comprend donc pourquoi le Laboratoire a recemment déménagé pour installer ses équipements dans des locaux adaptés : un bâtiment de 3 étages de chacun 1500 m2 chacun ! A l'intérieur, plus de 60 personnes sont dédiées à l'analyse des prélèvement sous la direction du docteur Bailly-Chouriberry.

Prélèvements et analyses : 

Les analyses ne concernent pas seulement les chevaux, les jockeys sont aussi soumis à des tests, et si besoin ils devront se préter au jeu des analyses sur des prélèvements. Mais quels sont ces prélèvements ? Principalement le sang, les urines et parfois des crins. 
Chaque prélèvements est divisé en 2 parties (A et B) pour garder un échantillon nécessaire en cas de demande d'analyses supplémentaires.
Chaque prélèvemens est "renommé" pour garantir l'anonymat et donc l'impartialité des analyses. 

Le LCH est accrédité par le COFRAC suivant la norme ISO 17025 pour l’analyse des prélèvements biologiques d’origine animale depuis 1997 et pour les prélèvements biologiques d’origine humaine depuis 2014. Cette accréditation nous apporte la reconnaissance formelle par des experts reconnus et indépendants de la compétence de notre laboratoire dans le domaine du contrôle antidopage animal et humain.


Le Laboratoire des Courses Hippiques est aussi en mesure d'analyser des aliments ou des compléments alimentaires donnés aux chevaux. Le CNEF, Club Nutrition Équine Français confie des analyses au LCH dans le cadre de la "Charte Qualité Nutrition Équine".

Conclusion : 
Avec plus de 350 000 analyses faites chaque année, il est à parier que le dopage va fortement diminuer dans le futur. Mais pour toujours être à la pointe de la lutte antidopage, le Laboratoire des Course Hippiques dévéloppe des savoir-faires liés à :

  • La détection des nouvelles molécules actives et de leurs métabolites.
  • Le développement de nouvelles méthodes de détection d’administration de substances prohibées (métabolomique, génomique …).
  • Études PK/PD en collaboration avec l’EHSLC "European Horserace Scientific Liaison Comittee".

Ces recherches sont essentiellement orientées vers l'amélioration des connaissances et des techniques destinées à la lutte antidopage ainsi qu’au contrôle de médication dans le milieu équin. L'équipement du LCH est principalement composé de spectromètres de masse en couplage avec la chromatographie gazeuse ou liquide, de robots d’extractions.