Devenir jockey

Rédigé le 09/10/2020
Hippodrome de Castéra-verduzan


Le jockey est celui qui « monte » (pour une course en selle )ou « drive » (pour une course au sulky) un cheval pour le compte d'une écurie. Un jockey vit la vie d'un sportif de haut niveau avec de nombreuses contraintes. C'est un métier de passion qui nécessite beaucoup d'engagement, alors avant de choisir cette voie, découvrez tout ce qu'il faut savoir pour devenir jockey.

Sommaire :

  • Jockey ou Lad
  • Les missions du jockey
  • Les diplômes du jockey
  • Les compétences nécessaires
  • Les conditions de travail

Jockey ou Lad ?

C'est bien souvent en tant que Lad Jockey que le Jockey commence sa vie professionnelle. Le lad jockey est celui qui entraîne les chevaux au sein de l'écurie dont il est un employé. Ses missions ne se bornent pas à l'entraînement de chevaux, il est celui qui en prend soin, et il veille à la bonne tenue du matériel. Ainsi dès le matin, il prend soin des chevaux, il effectue le pansage, assure la nourriture, nettoie les box et entretien les selles et harnais. Il entraîne enfin les chevaux pour les préparer aux courses de l'après-midi qui seront assurées par le jockey.
Les jockeys sont en grande majorité sélectionnés parmi les lad qui montrent le plus d'aptitudes avec une sélection sévère car seulement 5% des lad deviendront jockey. La formation de lad a pour objectif d'acquérir les compétences et savoir-faire indispensables pour le futur jockey. C'est à ce moment qu'il apprend à comprendre le comportement de son cheval, il apprend à le manier et le conduire parfaitement dans toutes sortes de conditions, il apprend à s'adapter à différents caractères de chevaux, à connaître les règles de sécurité...



Les missions du jockey

La mission principale du jockey est bien sur de mener le cheval qu'il monte jusqu'à la fin de la course avec l'objectif de la gagner. Le jockey peut aligner jusqu'à 6 courses dans une journée.
Il doit respecter le règlement de la course et son déroulement. Ainsi, il est pesé avant et après chaque courses car il doit respecter un poids donné. Pour une course de plat, son poids ne doit pas dépasser 55 kg, et pour une courses d'obstacle, il ne doit pas dépasser 72 kg. Il sera désigné comme « jeune jockey » ou  « apprenti » jusqu'à sa 69eme course de plat gagnée et sa 39eme victoire en obstacle. Ensuite il peut prétendre à être un jockey professionnel et ne pourra bénéficier d'aucune remise de poids. On ne peut être jockey que à partir de 18 ans.

Le jockey doit mener le cheval à la victoire. Pour cela il doit avoir une « main », c'est-à-dire, savoir sentir le rythme de son cheval et le manier avec savoir-faire. C'est le résultat d'années d'entraînement en que lad qui l'auront formé à comprendre instinctivement son cheval. Il doit aussi être bon tacticien pour décider dans le courant de la course comment gérer son cheval par rapport à ceux des autres jockeys. Enfin, il doit pouvoir retranscrire les performances ou bien les problèmes rencontrés par son cheval durant la course à l'entraîneur.

La vie du jockey ne se passe pas uniquement que sur les hippodromes. Au sein de son écurie, il s'entraîne quotidiennement. Son travail est de s'améliorer constamment, corriger ses défauts pour devenir le meilleur. Dans cette mission il est accompagné par un entraîneur professionnel. Le jockey n'est pas le propriétaire du cheval qu'il conduit lors des courses. Il doit donc savoir s'adapter à chaque cheval juste avant la course.


Les diplômes du jockey :

En France, seules 5 écoles prépare au métier de jockey.
Il faut d'abord passer le CAPA (certificat professionnel agricole) Lad-cavalier d’entraînement, puis le Certificat de spécialisation (CS) éducation et travail des jeunes équidés (niveau Bac+1).
Le jockey doit aussi acheter une licence sportive.

Un jockey professionnel gagne environ 1400 euros net. Il perçoit un complément en cas de victoire , soit 5 % pour le trot, 10 % pour le plat, et 9 % pour l’obstacle.

Un jockey est obligé d'arrêter de monter en course à partir de 45 ans. Ensuite il se reconvertit dans un métier proche de monde du cheval comme entraîneur, professeur, éleveur...



Les compétences nécessaires :

  • Avoir un savoir-faire tactique
  • Avoir une bonne forme physique
  • Savoir gérer le stress
  • Savoir manier un cheval
  • Savoir aborder différents types de terrains
  • Savoir assurer sa sécurité ou celle du cheval
  • Savoir faire preuve d'adaptation
  • Etre passionné par les chevaux

Les conditions de travail :

Le jockey est amené à constamment se déplacer sur les différents hippodromes, parfois même dans le monde entier. Il doit savoir s'adapter à différents lieux et à différents chevaux. Ce n'est pas un métier sédentaire et cela demande beaucoup d'énergie pour manier et maîtriser des chevaux de courses. La condition physique du jockey est donc importante car ses journées commencent généralement très tôt. Il peut être amené à travailler les week-end et jours fériés.


Conclusion :

être jockey est définitivement un métier de passion qui attire de plus en plus les filles.. Il demande beaucoup d'engagement et une bonne forme physique. Si vous aimez les chevaux et révez d'en faire votre métier, sachez que le monde du cheval offre de nombreux autres débouchés.